Corentin Martins a levé le voile, ce mercredi, sur la toute première liste des Mourabitounes post-CAN 2019. Le sélectionneur a réservé quelques surprises dans son groupe des 23, qui débutera le 2 septembre un stage à Tunis. Pour FFRIM.ORG, il a justifié certaines décisions marquantes et fait part de ses ambitions.

Quels ont été vos critères de sélection pour cette première liste post-CAN 2019 ?

Le critère principal est l’état de forme des joueurs susceptibles d’être sélectionnés. Les joueurs n’ont pas repris au même moment. On est au début de saison avec des niveaux physiques différents.

On remarque dans cette liste les absences de plusieurs joueurs cadres, comme Adama Ba ou Bessam…

J’ai évoqué l’état de forme. Adama Ba n’a signé dans son nouveau club (Renaissance de Berkane) que le 24 août et ne peut pas être prêt pour un match international. Il faut éviter au maximum les risques de blessure. Bessam vient lui aussi d’arriver dans un nouveau club (Al Khaleej Saihat) et il a un match de championnat le 3 septembre. Son club souhaitait le garder pour cette rencontre. Je n’ai pas voulu prendre de risques de blessure avec le voyage, sachant que notre match contre la Tunisie se jouera le 6 septembre.

On note aussi l’apparition de nouveaux joueurs ainsi que des retours…

En effet, j’ai fait appel à Lemrabott (FC Nouadhibou) pour la première fois car Harouna Abou Demba est blessé. Diadié Diarra est lui aussi forfait. Aly Abeid étant capable de basculer dans l’axe de la défense, j’ai rappelé Houssen Abderrahmane. Comme Adama et Bessam sont absents, j’ai convoqué Amadou Niass et Sidi Touda qui est en forme.

Tous ces joueurs ont repris les entraînements et les matchs depuis longtemps avec leurs clubs et sont donc en bon état de forme physique. Ils montrent des qualités au sein de leurs clubs et doivent maintenant les confirmer avec la sélection « A ».

« Pour Adama et Bessam, j’ai voulu éviter les risques de blessures »

La Mauritanie va disputer un match amical le 6 septembre contre la Tunisie. Est-ce l’adversaire idéal pour préparer les éliminatoires de la CAN 2021 ?

La Tunisie est un adversaire que l’on connaît bien pour l’avoir joué en juillet dernier en Égypte. C’est une équipe aux qualités similaires au Maroc. Ils ont un jeu rapide, fait de passes courtes avec beaucoup d’intensités. Ce sera une bonne préparation pour ce premier match de qualification pour la CAN 2021, qui aura lieu en novembre.

Au sujet de la CAN 2021, justement. Comment jugez-vous le groupe de la Mauritanie lors des éliminatoires ?

On se retrouve dans une poule où trois nations figuraient à la dernière CAN en Égypte. Je pense qu’il n’y a que deux groupes sur les six dans le même cas de figure. Ça ne sera pas facile mais on veut de nouveau participer à la CAN. On se battra jusqu’au bout pour se qualifier en montrant nos qualités.

« On veut se qualifier à la prochaine CAN »

Après une campagne en Égypte, jugée positive par de nombreux observateurs, quels sont vos objectifs à la tête de la sélection nationale ?

Elle aurait été positive si on s’était qualifié au tour suivant. Sortir des poules était l’objectif. Même si, face à l’Angola et surtout la Tunisie, on a montré un très beau visage avec une bonne organisation défensive et beaucoup d’occasions créées à travers un beau jeu offensif. Mais la déception était importante à la fin de notre parcours car on était proche de se qualifier. Ces derniers matchs nous ont donné envie de rejouer très vite une CAN.

Les éliminatoires de la prochaine édition débutent en novembre et les matchs amicaux servent à préparer cette première rencontre face au Maroc. Mes objectifs comme ceux de la fédération sont de gagner le plus de matchs possible. On veut se qualifier à la prochaine CAN et confirmer nos progrès importa

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
26 × 3 =