La Fédération mauritanienne de football (FFRIM) a sorti le chéquier pour venir en appoint à la famille du football mauritanien et à l’Etat engagé dans la lutte contre la pandémie. 
 La FFRIM a décidé que les compétitions, suspendues depuis l’apparition des premiers cas de Covid-19, reprendront à partir du mois de septembre. 


A l’Etat mauritanien, un de ses principaux bailleurs, la Fédération mauritanienne a octroyé une enveloppe de 10 millions d’ouguiyas, ce qui équivaut à 26.400 dollars us, soit plus de 15 millions de francs.
L’instance dirigée par le président Ahmed Yahya est aussi venue en aide aux clubs, aux joueurs, aux coachs, aux ligues et à ses employés qui auront un mois supplémentaire de salaire, précise un communiqué publié à l’issue d’une réunion. 
Chacun des 14 clubs de la Super D1 encaissera 6600 dollars, soit plus de 4 millions de francs. Et plus de 157.000 de francs seront alloués à chaque entraîneur de l’élite et 85.000 à chaque joueur évoluant dans l’élite, ajoute le communiqué.  Les arbitres, les délégués de matchs et les ligues régionales n’ont pas été oubliées dans l’aide apportée à la famille du football mauritanien.  La Fédération de la Mauritanie, qui a acté la montée de deux clubs dans l’élite pour la saison prochaine, a décidé par ailleurs d’annuler les compétitions de jeunes (U12, U13, U15, U17, U20), les compétitions de football féminin et de coupes nationales, indique le document.  La prochaine assemblée générale a été programmée en septembre prochain, poursuit le communiqué.

Salif Diallo (APS SN)

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
20 + 27 =